les news

Comment réussir une bonne expatriation a Athènes!

Depuis 19 ans que je vis en Grèce et 10 ans que je travaille dans l’immobilier, il y a certaines choses que j’ai bien comprises. Et la plus importante est que vivre dans une capitale comme Athènes est un véritable bonheur : beaucoup de personnes paniquent à l’idée de venir à Athènes, mais rassurez-vous ! Il y fait bon vivre et Athènes est franchement une ville facile à comprendre.

Une des grandes difficultés est son réseau de transport en commun qui contrairement à certaines capitales européennes est moins développé, il n y a en effet que 3 lignes de métro et une ligne de «train» : sorte de métro appelée «ilektrikos» en Grec, qui circule du nord d’Athènes jusqu’ au Pirée et qui est la plus ancienne ligne d’Athènes, inaugurée en 1869 tout de même ! Bien sûr, il y a un dense réseau de bus et pour les habitants du centre, il ya le tram qui dessert jusque les quartiers sud de Glyfada et les trolleys, donc finalement ça va tout de même. N’oubliez pas que chaque quartier a son centre ville : il est donc possible de trouver tout ce qui est nécessaire pour la vie de tous les jours à proximité de chez soi. Certains quartiers sont très résidentiels et dans ce cas, la voiture est indispensable. Contrairement à une idée reçue, circuler en voiture à Athènes est bien moins pénible que dans de nombreuses autres capitales Européennes.

 

Idéalement pour effectuer vos pre-visites il faut prévoir 3 à 4 jours afin de découvrir rapidement les principaux quartiers d’Athènes, et cela, 2 ou 3 mois maximum avant votre date d’arrivée (la plupart des locataires donnent 2 mois de préavis avant leur départ). Le luxe est d’avoir la possibilité de faire les visites sans vos enfants, surtout s’ils sont en bas âges car toutes ces visites sont très souvent beaucoup plus fatigantes qu’on ne le croit.

 

Le mieux est de consacrer ce temps à la découverte de TOUS les quartiers qui pourraient vous intéresser, très souvent, les amis ou collègues qui se trouvent déjà sur place, ont tendance à vouloir vous «aider» dans votre recherche en vous donnant des conseils, certes, tout renseignement est bon à prendre mais n’oubliez pas que vous seuls serez capable de comprendre ce qui est le mieux pour votre famille.

Certains quartiers sont parfois délaissés par le milieu expatrié. N’hésitez donc pas a regarder une carte d’Athènes de façon à bien cerner la ville, choisir la zone qui vous intéresse, par rapport à l’école de vos enfants ou vos centres d’intérêts, et de chercher à visiter certains quartiers qui ne sont pas toujours les quartiers que les expatriés préfèrent mais qui pourtant pourraient être parfait pour vous !

 

Bien qu’Athènes soit une capitale européenne, elle n’en reste pas moins une ville méditerranéenne : il est probable que vous ne retrouviez pas toujours vos repères en termes de qualité de construction ou encore d’architecture. Il est donc clair, qu’il ne faut en aucun cas comparer ce que l’on possède avec ce que l’on découvre à Athènes ou ailleurs ; c’est d’ailleurs certainement un des charmes de l’expatriation que de découvrir une façon de vivre qui est différente. Concernant les détails de la location que vous allez faire, vous allez louer un appartement à Athènes ou une villa, il faudra avant tout bien contrôler toutes les installations et équipements (charges communes, électricité...) pour ne pas avoir de mauvaises surprises une fois le contrat signé. Et c’est là le rôle d’une bonne agence immobilière.

Enfin il n’existe pas de question stupide quand on parle de changer de pays car les repères ne sont plus les mêmes et rien n’est évident !

 

Ellen Sannier, directrice de l’agence immobilière Mobilia info@mobilia.gr